Petite Prose Entre Amis. L'Ecriture Est Un Partage
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Enfance tuée

Aller en bas 
AuteurMessage
T'choup

avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 02/10/2009
Age : 25
Localisation : Perdue au fond de mes pensées

MessageSujet: Enfance tuée   Sam 17 Oct - 13:34

Un coup de feu. Un cri. La panique. Je tombe. J’ai mal. Le noir.

Je cligne plusieurs fois des yeux avant de m’habituer à la lumière scintillante du soleil qui brûle ma peau. Une douleur intense persiste dans ma tête et je distingue encore quelques points noirs à travers mes pupilles. Je suis allongée sur le sol, déposé comme un vulgaire animal. Autour de moi règne une intense agitation. Des ordres sont lancés avec véhémence, accompagnés d’insultes et de sobriquets des plus dégradants. De jeunes enfants courent dans tous les sens, la plupart ne sont pas plus âgés que moi, sept ans tout au plus. Un homme, à la carrure imposante s’approche, remarquant que je suis éveillé, il m’attrape par le bras et me relève violemment. Des larmes glissent sur mes joues et de lourd sanglots agitent ma poitrine. La main du géant vient s’abattre sur mon visage, y laissant une marque enflammée.
« - Un soldat ne pleure pas !!! »
Je tente vainement de retenir les gouttes salées qui me font subir de tels supplices. Je parviens à me calmer. On m’entraine dans un cabanon où l’on me jette sur le sol. Je reçois plusieurs coups de pieds et de poings avant que l’on m’abandonne sur le sol crasseux. J’en appelle à la délivrance de l’inconscience et je sombre doucement dans un sommeil sans rêve.

Les jours passent et les sévices se font plus rares, jusqu’à disparaitre entièrement. Mon caractère a changé depuis mon arrivée au camps, il y a un mois de cela. Mes traits se sont durcis, l’innocence qui habitait mes yeux les a déserté, les remplaçant par une flamme de colère qui ne s’éteint jamais. Un matin l’on m’avait placé une arme dans les mains. Je m’entrainais au tir chaque jour, jusqu’aujourd’hui. C’était le grand jour, celui où l’on devait attaquer un village.

Je grimpe dans la jeep, accompagné d’une douzaine d’autres enfants et le moteur se met en marche. La peur enserre mon cœur, je n’ai pas encore tué et je dois encore faire mes preuves. Quand nous arrivons la panique s’empare des villageois. Nous descendons du convoi et sans regarder les personnes que nos balles atteignent nous tirons. Je touche tout d’abord une femme qui tient dans ses bras un bébé. Un flot de sang jaillit de sa poitrine et s’écoule sur le visage innocent du nouveau né. J’achève le bambin d’une balle assenée directement dans la tête. Emporté par la rage, j’assassine encore, me réjouissant de voir les litres d’hémoglobines s’écoulant sur la terre. Je frappe plusieurs enfants à la tête, des futurs soldats, comme moi.

Lorsque nous rentrons, je rejoins mes collègues et ensemble nous vidons plusieurs canettes de bière. Laissant l’alcool s’emparer de nos esprits. De troubles visions naviguent dans mon âme. L’horreur envahit ma tête, des images violentes, répugnantes se déroulent dans mon cerveau. Je reconnais ces scènes. Ce sont mes actes, mes meurtres. Un nouveau sentiment nait en moi, le dégoût, le dégout de soi.

L’arme accrochée à ma taille me nargue. Je l’attrape, dirige le canon vers ma bouche et presse la détente.

Un coup de feu. Du sang. Le noir.

Ubwa, huit ans, soldat et déjà mort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
$anya_#
Modo
avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 01/10/2009
Age : 26
Localisation : Dans mon monde entre la folie et l'euphorie.

MessageSujet: Re: Enfance tuée   Sam 17 Oct - 21:10

Wow...
C'est choquant.
Comme toujours j'adore la façon dont tu dénonces, ça a pas changé.
xD
Beau texte.

_________________

Je suis folle !!!
Et alors ???
=P


***
Embrasses-moi maintenant
Dans le contre-jour
Tel un chauffard
Je te cherches
La nuit est froide
Je conduis seul
Tel un conducteur fantôme
Pour enfin être avec toi
***
Tokio Hotel, Geisterfahrer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jo'.

avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 02/10/2009
Age : 24
Localisation : Au Japon, quelle question.

MessageSujet: Re: Enfance tuée   Sam 17 Oct - 21:29

Encore un beau texte.
Beau et cinglant.
Franchement, tu as un don pour traiter des sujets les plus révoltants de cette façon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shayne*
Admin
avatar

Messages : 76
Date d'inscription : 28/09/2009
Age : 30
Localisation : Entre Deux Monde, L'Ennuie Et L'Euphorie

MessageSujet: Re: Enfance tuée   Dim 18 Oct - 0:48

j'ai les même penser que les deux miss
ta une facon d'écrire les sujet encore trop tabou
cette facon de nous mettre devant les yeux se qui est trop souvent cacher et pourtant flagrant
ce texte me laisse carrément sans voix,
on oublie trop souvent que sa existe
J'AIME <3

_________________


Je ne Suis Pas Celle Que L'on Croie


[center]


"Exit La Tristesse A Cause De Lui*"

[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://l-art-de-l-ecriture.exprimetoi.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Enfance tuée   

Revenir en haut Aller en bas
 
Enfance tuée
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Art De L'Ecriture :: La Reine Des Mots :: One Shot, Three Shot-
Sauter vers: